Saisir votre code postal

Pour accéder à toutes les informations de la région de votre choix, nous vous invitons à renseigner le code postal dans le champ ci-après :

Vous pouvez à tout moment modifier manuellement votre région

Agrandir le texte Diminuer le texte Imprimere
Partager :

Calculer la période d’essai des salariés du particulier employeur

gerer-finance1

La rupture de la période d’essai est libre ! Il est donc essentiel de savoir quand elle se termine et de bien la calculer.

La période d’essai ne se présume pas. Elle doit obligatoirement être prévue au contrat de travail signé par les parties. Sa durée devra également être clairement précisée.

Retenez l’ensemble des jours de la semaine, dimanche inclus :

La période d’essai qu’elle soit fixée en jour, en semaine ou en mois, se calcule toujours en jours calendaires (correspond à la totalité des jours du calendrier de l’année civile, du 1er janvier au 31 décembre, y compris les jours fériés ou chômés).

Les jours calendaires correspondent à tous les jours du calendrier. Il ne faut donc pas décompter uniquement les jours travaillés mais bien tous les jours de la semaine.

Ainsi, si la période d’essai de deux mois débute le 2 mai 2016, la fin de la période d’essai sera le 1er juillet 2016.

Le jour J, la prise de poste :

Le point de départ de la période d’essai est le jour où commence l’exécution du contrat.  Il n’est pas possible de prévoir une période d’essai avant le début du contrat.

Ainsi, pour une prise de poste le 2 mai 2016, la période d’essai débutera le 2 mai et il n’est pas possible de commencer la période d’essai à partir du 25 avril.

Si le dernier jour de la période d’essai est un jour non travaillé, le terme de la période d’essai ne sera pas décalé.

Attention, toute suspension du contrat qui se produit pendant la période d’essai (maladie, congés, etc.) prolonge d’autant la durée de cette période, qui doit correspondre à un travail effectif.

Exemple : Pierre débute son contrat de travail le 2 mai 2016 avec une  période d’essai  de deux mois (fin théorique de l’essai le 1er juillet).  Au cours de cette période, il est en arrêt de travail pendant 10 jours du 23 mai au 1er juin inclus, la fin de la période d’essai sera décalée de 10 jours, et prendra fin le 11 juillet 2016.

Partager :

Les partenaires de Particulier Emploi